Luttez contre la déprime hivernale

ARTICLE SUR L’AMÉLIORATION DU BIEN-ÊTRE

Luttez contre la déprime hivernale,
sans vous exposer au soleil

Dehors, il fait froid. Vous avez le vague à l’âme. Votre peau est blafarde. Vous n’avez pas vu le soleil depuis des mois et vous sentez vraiment que toute cette malbouffe s’accumule sur vos hanches. Vous avez l’impression que la déprime hivernale s’empare profondément de vous.

Pour lutter contre cette dépression passagère, beaucoup de personnes se rendent au salon de bronzage du coin. Les gens qui affichent un corps magnifiquement bronzé aux UV disent qu’ils se sentent mieux, qu’ils semblent en meilleure santé, plus minces et en bonne forme. En outre, les lits de bronzage sont chauds et l’exposition au soleil artificiel peut donner l’impression d’être en vacances pendant un bref instant. Bien qu’un teint caressé par le soleil soit une solution populaire, le bronzage artificiel peut se révéler plus nuisible et nocif que vous l’imaginez. Les risques du bronzage artificiel Les lits de bronzage peuvent émettre douze fois plus de rayons UV que le soleil.

  1. Les rayons UV, ou radiation ultraviolette, sont une forme d’énergie, produite par le soleil ou les lits de bronzage, qui est constituée de rayons lumineux invisibles. Ces rayons sont très nocifs pour les personnes qui s’y exposent longtemps sans se protéger correctement. Il existe deux types de rayons UV : les ultraviolets A (UVA) et les ultraviolets B (UVB). Bon nombre de salons de bronzage proposent des lits qui émettent seulement des rayons UVA. Au début, ces rayons à longueur d’onde plus élevée étaient considérés comme moins dangereux que les rayons UVB. Aujourd’hui, les scientifiques pensent que les UVA sont tout aussi nuisibles et dangereux.Les rayons UVB brûlent uniquement les couches supérieures de la peau, ce qui entraîne un vieillissement prématuré, des rides et des coups de soleil. Le coup de soleil est la conséquence la plus fréquente d’une surexposition aux rayons UVB. Les cellules de la peau sont endommagées quand elles sont exposées à une trop grande quantité d’énergie provenant des rayons solaires. Le corps essaie alors de refroidir la brûlure en envoyant une grande quantité de sang à la zone abîmée. En plus de la douleur, la peau endommagée et brûlée finira par peler et créer des cicatrices disgracieuses, ce qui peut entraîner un vieillissement prématuré et des rides. Autre effet secondaire, les affections oculaires peuvent être graves; elles sont habituellement plutôt douloureuses. Parmi les symptômes, on compte une vision floue et une cécité temporaire. Une exposition prolongée peut causer des cataractes et de graves troubles de la vue. Comme si ces effets secondaires n’étaient pas suffisants, l’exposition aux rayons UVB augmente les risques de contracter deux cancers de la peau : le carcinome basocellulaire et le carcinome spinocellulaire.
  2. Les rayons UVA sont différents des rayons UVB, car ils pénètrent les couches profondes de la peau et endommagent l’ADN. Ensuite, ils affectent les gènes et la croissance générale des cellules cutanées. Si les dommages sont graves, les cellules saines de la peau peuvent se transformer en cellules cancéreuses ou mélanomes. Le mélanome est le type de cancer de la peau le plus dangereux et, à un stade avancé, il peut être mortel.
  3. Bien que les cas de divers types de cancer soient en baisse ou de moins en moins fréquents, le nombre de nouveaux cas de mélanome augmente.
  4. Le mélanome, autrefois principalement associé aux personnes âgées, touche de plus en plus les personnes âgées de vingt à trente ans, et même les adolescents. Les experts pensent que cette recrudescence est en partie la conséquence des rayons UVA émis par les lits de bronzage, qui sont de plus en plus appréciés par les gens de ces tranches d’âge.

D’autres solutions existent pour la déprime:

Si vous ressentez une légère dépression pendant l’hiver et que vous avez une véritable envie de soleil, il existe d’autres façons de lutter contre la déprime sans exposer votre peau à une radiation dangereuse.

Dépensez-vous :

Si vous n’avez pas le moral, l’exercice physique est une solution pour favoriser un sentiment de bien-être et pour augmenter votre confiance en votre apparence et agit efficacement contre la déprime.


N’oubliez pas les vitamines :

 Si votre régime alimentaire comprend des multivitamines, dont la vitamine D, ainsi que des aliments riches en vitamines, en nutriments et en fibres, vous pourriez bénéficier d’une énergie et d’un bien-être accrus, tout en diminuant votre déprime.

Dormez suffisamment :

Certaines personnes ont des problèmes de sommeil ou mènent une vie tellement chargée qu’elles ont peu de temps pour dormir. Même si c’est parfois difficile, il est très important d’obtenir assez de repos pour retrouver votre bonne humeur et ainsi contré la déprime.

Si la dépression ou la déprime, ne font pas parties de vos problèmes et si vous avez juste envie d’avoir un beau bronzage, il existe des moyens simples d’obtenir une peau dorée et éclatante sans avoir recours aux lits de bronzage.

Tout un éventail de nouvelles solutions de bronzage améliorées sans soleil est offert, comme des soins en salon de beauté, les douches auto-bronzantes ou le bronzage au pistolet. Pour un bon rapport coûts-résultats, vous avez le choix de nombreuses crèmes, lingettes, lotions et mousses de grandes marques ou offertes en pharmacie. Elles ont été remarquablement améliorées ces quelques dernières années et elles ne laissent plus une couleur orangée ou des traces sur la peau. Vous pouvez utiliser la plupart de ces produits dans le confort de votre foyer et vous obtiendrez quand même un magnifique bronzage naturel et uniforme. N’oubliez pas de toujours exfolier votre peau avant d’appliquer un produit autobronzant afin d’optimiser les résultats. Il existe de nombreuses façons sûres et sans douleur d’obtenir un éclat doré sans s’exposer aux rayons UV néfastes qui risquent d’endommager votre peau.

Si vous vous exposez au soleil ou utilisez un lit de bronzage, agissez avec prudence. Appliquez toujours l’écran solaire approprié et protégez vos yeux. Consultez un médecin si vous pensez avoir endommagé votre peau ou votre vue de façon durable.

Références:

1. “11th ROC: Ultraviolet Radiation Related Exposures.”
27 janvier 2005. U.S. Department of
Health & Human Services. 15 avril 2008.

2. http://www.skincancer.org/Melanoma/

3. SEER Cancer Statistics Review, 1975–2004 (NCI)

Liste compilée sur la violence conjugale.

Prendre conscience de la violence conjugale.

Bonjour à vous tous,  il y longtemps que je ne vous ai écrit, mais aujourd’hui je sors de ma procrastination, pour vous partager ce merveilleux document crée par le psychologue et auteur Yvon Dallaire. Il s’avère selon moi une merveilleuse source de références à ce qui attrait à ce sujet important qui est la violence conjugale.

LA violence conjugale: MYTHES et RÉALITÉS

Les sites et documents suivants ont l’avantage de ne pas partir du préjugé de l’homme violent, la femme victime, mais plutôt du fait que la souffrance et les inhabilités relationnelles, bases de la violence, n’ont pas de sexe. Nous connaissons depuis les années 1970 la symétrie de la violence conjugale et savons que le crime le moins puni est la violence des femmes envers les hommes.

Documents gouvernementaux

http://www.phac-aspc.gc.ca/ncfv-cnivf/EB/eb-fra.php#fast

Vidéos

http://www.youtube.com/watch?v=72AXyv3tXeo
http://www.youtube.com/watch?v=HfnoKas71_0
http://www.youtube.com/results?search_query=p%C3%A9dophilie+f%C3%A9minine&aq=f

Vous trouverez de nombreux autres documents audiovisuels en écrivant hommes battus sur http://www.youtube.com

Articles divers

http://www.la-cause-des-hommes.com/spip.php?article233
http://laviedeperes.over-blog.com/article-14232424.html

Sites internet

Parents et professeurs
http://www.mediaradar.org/
http://fr.wikipedia.org/wiki/Violence_des_femmes

Billets de John Goetelen

http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2008/07/09/segolene-royal-violences-conjugales.html

Tueuses en série

http://en.wikipedia.org/wiki/Laurie_Dann
http://www.tueursenserie.org/spip.php?article45
http://fr.wikipedia.org/wiki/Cat%C3%A9gorie:Tueuse_en_s%C3%A9rie

Seule une perception réaliste de la schismogenèse complémentaire (escalade) de la violence conjugalepourra, sinon faire disparaître toute violence conjugale, du moins en abaisser grandement l’incidence et, surtout, aider les couples aux prises avec cette dynamique destructrice en ne culpabilisant ni victimisant l’un ou l’autre, mais en les responsabilisant.

 »Nul ne devrait émettre de violence ni accepter que l’on émette de la violence à son endroit. »

Liste compilée par :

Yvon Dallaire, psychologue et auteur
yvondallaire@optionsante.com
www.yvondallaire.com
675, Marguerite Bourgeoys
Québec (Québec) G1S 3V8
+418.687.0245

En nettoyant cela peut-être dangereux !

Quatre amis ( nettoyant ) à ne pas ramener à la maison

Vous pensez qu’ils sont vos amis, mais ils ne le sont pas. Vous les invitez chez vous, leur donnez leur propre chambre. Vous prenez même une douche ou laver la vaisselle avec eux. Vous croyez qu’ils sont sûrs, mais le sont-ils?

Qui sont ces perfides vauriens – ces menaces à votre foyer et votre famille?

Ils sont les produits de nettoyage ( nettoyant ) de tous les jours – des marques d’épicerie dans lesquelles vous avez confiance depuis des années. Comment vous êtes-vous laissé tellement berner? Voici seulement quatre des produits de tous les jours que vous rapportez chez vous de votre épicerie du quartier et qui sont potentiellement dangereux:

  1. Eau de javel Un nettoyant qui fait plus que blanchir: pour décrire ce produit, les mots les plus souvent utilisés par les médecins et les scientifiques sont « toxique, corrosif, et dangereux. » Il peut brûler la peau, les poumons et les yeux. En combinaison avec d’autres produits chimiques courants, il produit un gaz toxique. Donc, si vous avez de l’eau de javel dans votre maison, vous pourriez vous poser la question: Pourquoi?

  2. Désinfectants et nettoyant : les quats (composés d’ammonium quaternaire), sont les ingrédients actifs les plus couramment utilisés dans les désinfectants et nettoyant (s) d’usage à la maison. Les quats sont irritants pour les yeux et nécessitent une étiquette de mise en garde. Ils sont toxiques s’ils sont ingérés. En fait, si vous lisiez les mises en garde sur les étiquettes, vous n’auriez probablement pas acheté le produit en premier lieu.

  3. Le nettoyant pour les vitres : Allez, ceci ne peut pas vous nuire, peut-il? De l’irritation des yeux et de la peau aux problèmes plus graves en cas d’ingestion, ce liquide inoffensif peut vous tuer, pas seulement nettoyer vos fenêtres. La plupart des nettoyants de vitres de l’épicerie sont alimentés par de l’ammoniaque, un produit chimique si puissant que même un tout petit peu est dangereux. Ajoutez de l’ammoniaque à l’eau de Javel et vous créez un gaz mortel.

  4. Le nettoyant tout usage L’idée semble très bonne: nettoyer presque tout. Pour faire cela, cependant, la plupart pour ne pas dire chaque nettoyant tout usage des épiceries combine les substances dont vous ne voulez pas que votre famille touche ou sente l’odeur: l’ammoniac, le formaldéhyde, l’eau de javel, et d’autres. Les nettoyants tout usage peuvent être une soupe populaire de la toxicité.

Écoutez:

Votre famille dépend de vous pour assurer leur sécurité, mais vous ne pouvez pas dépendre de la plupart des fabricants ou les détaillants pour vous aider à le faire. C’est aujourd’hui le jour pour lancer une recherche diligente pour les produits qui sont plus sûrs pour votre maison. Vous voulez accomplir vos tâches les plus difficiles de nettoyage, mais sans les dangers des produits chimiques toxiques.

Des alternatives sont disponibles – des produits qui sont préoccupés par votre santé et pas seulement votre porte-monnaie, mais vous devez les chercher et poser des questions pour les trouver.

Le printemps et les plantes

Cultivez des perspectives saines avec les plantes

Le printemps est arrivé et les plantes aussi. Dans quelques petites semaines, le monde sortira de son cocon hivernal, et des bourgeons de jonquille, des fleurs de lilas et de l’herbe toute fraîche apparaîtront. La seule pensée de ce magnifique spectacle printanier illumine votre visage d’un sourire.

Les plantes ont quelque chose de particulier. Quelque chose de rafraîchissant. Quelque chose d’apaisant. Les plantes nous lient à la nature. Elles apportent une touche de beauté. Elles marquent les cycles du temps. En outre, elles ont un petit quelque chose qui donne de l’espoir. D’ailleurs, leur puissance dépasse le symbolisme.

Un lien avec la nature

Depuis la nuit des temps, les hommes sont attirés par les plantes, les plantes à fleurs surtout. Même les tombes les plus anciennes prouvent que des fleurs étaient déposées aux côtés des défunts. En Égypte et en Chine, des archéologues ont découvert des jardins d’ornement qui datent de milliers d’années. Qui pourrait oublier la beauté des jardins suspendus de Babylone, une des célèbres merveilles du monde antique?

Pourquoi, tout au long de l’Histoire, les hommes ont-ils toujours été fascinés par la création de jardins fleuris? Ils n’en retirent aucun bénéfice apparent, à l’inverse de la nourriture produite par l’agriculture, par exemple. Toutefois, des études récentes ont révélé que le fait de s’entourer de plantes est bénéfique pour l’équilibre émotionnel et la santé. En 2005, une étude menée à l’université Rutgers a montré que les fleurs ont un effet positif immédiat et durable sur l’humeur.1

On a étudié les bienfaits du jardinage thérapeutique sur des patients souffrant de lésions traumatiques ou de maladies chroniques. Les plantes d’intérieur peuvent contribuer à atténuer la dépression, à baisser la tension systolique, à diminuer les maux de tête et à favoriser la bonne humeur.2

Ajoutez des touches de vert à votre quotidien

Il n’est pas étonnant que nous brûlions d’impatience d’admirer la splendeur d’un monde fleuri que nous apportent les saisons chaudes. D’ailleurs, si vous êtes un jardinier passionné, vous connaissez déjà les bienfaits du jardinage et vous avez terriblement envie de plonger les mains dans la terre. Par contre, si vous n’avez pas vraiment la main verte, il existe d’innombrables manières de s’entourer de plantes. Prélassez-vous sur votre pelouse. Allez vous promener dans les jardins de la ville. Ou illuminez votre maison d’un bouquet d’oeillets fraîchement coupés.

Il est important de conserver une certaine proximité avec la nature, surtout à la maison et au travail. Placez des plantes vivaces en pot dans toute votre maison pour une escapade agréable. Les plantes améliorent la qualité de l’air intérieur en augmentant la quantité d’oxygène, en filtrant les impuretés et en jouant le rôle d’un humidificateur naturel. Votre vie sera toujours égayée de touches de vert, même quand le soleil estival s’affaiblira.

Cinq plantes d’intérieur vivaces*
Puisque vous êtes prêt à faire entrer la nature chez vous, voici cinq plantes d’intérieur qui nécessitent peu d’entretien. Chacune des plantes que nous suggérons nécessite peu d’attention et supporte d’être négligée. Elles prospéreront dans votre maison, quelle que soit votre expérience.

La sansevière à trois bandes (langue de belle-mère) :
Les feuilles en forme de glaive de cette plante succulente tolérante ajoutent un élément structurel à toute pièce.

La fougère de Boston :
Les magnifiques frondes courbées de cette fougère résistante confèrent un charme rustique à votre décor.

Le pothos :
Est une de ces plantes robustes, avec ses feuilles en forme de cœur au port grimpant ou retombant, à fière allure quand elle déborde d’un panier suspendu, grimpe le long d’un poteau ou s’accumule sur une table.

La plante en fer forgé :
Presque indestructible, elle supporte la basse luminosité, le manque d’entretien, un faible taux d’humidité et la sécheresse. Elle pousse lentement, donc vous n’aurez pas besoin de changer le pot de sitôt.

Le bambou de la chance :
Membre de la famille des liliacées, cette plante n’a besoin que de deux ou trois centimètres d’eau et de lumière indirecte pour s’épanouir.

Rapprochez-vous de la nature pour vous régénérer

Il n’est pas compliqué de vous exposer aux plantes tous les jours. Une simple promenade dans un jardin, un peu de jardinage en fin d’après-midi, ou quelques plantes d’intérieur dans votre maison ou votre bureau, et le tour est joué! Ce lien à la nature ravivera votre esprit, évacuera votre stress et vous mettra naturellement de bonne humeur tout au long de l’année.

*Certaines plantes peuvent causer des effets indésirables si elles sont ingérées. Si vous avez des enfants ou des animaux, renseignez-vous sur ces plantes avant d’en faire l’achat.

1. J. Haviland-Jones, H. H. Rosario, P. Wilson, and T. R. McGuire, “An environmental approach to positive emotion: Flowers,” Evolutionary Psychology, vol. 3, 2005, p. 104–132.
2. Seong-Hyun Park and Richard H. Mattson, “Ornamental Indoor Plants in Hospital Rooms Enhanced Health Outcomes of Patients Recovering from Surgery,” The Journal of Alternative and Complementary Medicine, vol. 15, no. 9, September 2009, p. 975–980.

Connaissons-nous vraiment ce qu’est la violence ?

La violence est un abus de pouvoir

La violence se manifeste lorsqu’une personne a volontairement recours à la force physique ou au pouvoir, sous forme réelle ou de menace, envers vous, une autre personne, un groupe ou une collectivité.

Dans cet article, vous trouverez des explications sur différentes formes de violence et les niveaux que l’on peut atteindre si on n’y remédie pas au plus tôt.

Voilà un exemple de l’évolution de la violence, ceci par gravité, si l’on peut les gradués, car aucune ne devrait existés.

Nous pourrions aussi ajouter, violence conjugale, la violence familiale et économique, mentionnés ici-bas.

Des exemples de violence conjugale :

  • Critiquer continuellement sa partenaire, ses goûts et ses habiletés ;
  • Dénigrer ses relations ou lui interdire de fréquenter sa famille ou ses amis ;
  • Contrôler ses activités ou sa façon de s’habiller ;
  • Se moquer de son apparence physique ou de ses performances sexuelles ;
  • Crier à propos de tout et de rien à la maison ;
  • Menacer de se tuer si elle quitte la relation ou utiliser les enfants pour l’atteindre.

La violence familiale

Brièvement, on veut dire par violence familiale toute forme de violence exercée dans les relations familiales, dans la relation d’intimité, de dépendance ou de confiance. La violence peut être physique, psychologique (verbale, émotionnelle), sexuelle et/ou économique; elle peut également prendre la forme de mauvais traitements ou de négligence. La violence familiale peut être dirigée contre les enfants, les hommes et les femmes. Tout le monde peut être victimes de violence, peu importe son statut matrimonial, son âge, son origine ethnique, sa religion, son orientation sexuelle et sa situation économique.

Souvent, les personnes qui sont violentes ont elles-mêmes été violentées dans leurs enfances (leur famille), cela au niveau conscient ou non, c’est pourquoi, que même s’ils ne sont pas victimes de violence, les enfants qui sont directement témoins de la violence familiale ou qui entendent leurs parents se quereller sont affectés par celle-ci.

Comment la violence affecte-t-elle votre santé?

La violence physique

La violence physique est la forme de violence la plus visible. Elle comprend tout acte posé délibérément pour blesser ou infliger un traumatisme physique ou une blessure corporelle. Voici quelques exemples de violence physique : serrer, pincer, donner des coups de pied ou des coups de fouet, se faire ébouillanter ou recevoir une punition corporelle sévère.

Parmi les effets sur la santé, nous pouvons signaler :

  • les ecchymoses, les coupures et les brûlures;
  • les os fracturés et les dents cassées;
  • tout préjudice esthétique, les infections et les lésions au cerveau.

La violence physique est rarement un incident isolé et souvent accompagné d’une ou d’autre forme de violence citée un peu plus bas.

La violence psychologique

Le mauvais traitement psychologique est un modèle de comportement qui entraine chez la personne qui en souffre l’impression qu’il n’a aucune valeur, qu’il a des défauts, qu’il n’est pas aimé ou qu’il est en danger. Voici quelques exemples de mauvais traitement psychologique : le rejet, le dénigrement ou dégradation, les menaces, isolation ou exploitation, le chantage affectif : « quand tu reviendras tu me verras pendu dans l’arbre », pour ne nommer que ceux-ci.

Voici les effets sur la santé, que l’on peut signaler :

  • la faible estime de soi, l’angoisse, la dépression, l’anxiété et les symptômes liés au syndrome de stress post-traumatique;
  • la fibromyalgie, la fatigue chronique et les troubles gastriques et de l’alimentation;
  • la douleur chronique, l’hypertension artérielle et l’insomnie.

Note : Le mauvais traitement psychologique conduit à la violence physique et, dans certains cas, il cause plus de tort que les blessures faites au corps qui elles peuvent disparaître ou cicatriser avec le temps, mais des traces psychologiques sont toujours reliés aux blessures corporelles.

Vous avez sans doute remarqués que la violence verbale venait tout de suite après la violence psychologique, elle se distingue de celle-ci par les tons de voix plus élevés et les obscénités dites tels que: tu ne vaut rien, tu n’est qu’une conne ou con, sale gueule, une salaud ou salope, etc.

La violence sexuelle

La violence sexuelle se définit, par toute forme de contact à caractère sexuel non désiré entre des personnes. Les agressions sexuelles peuvent être faites entre membres de la même famille, d’un conjoint, de toutes les personnes qui se fréquentent, d’amis, de connaissances ou d’étrangers. Voici quelques exemples de contact sexuel non désiré : être forcé à regarder des actes sexuels (réels ou vidéo), subir ou faire subir des contacts sexuels non désirés (sodomie, fellation, etc.), être violé ou forcé à se prostituer.

Parmi les effets sur la santé, signalons :

  • maux de cœur;
  • les infections des voies urinaires et de la vessie;
  • les douleurs pelviennes, les lésions génitales et anales, grossesses non désirées;
  • les infections transmissibles sexuellement et autres maladies telles que ; (VIH/sida, hépatite C, herpès, chlamydia, syphilis et gonorrhée).

Les agressions sexuelles ne sont pas souvent dénoncées.

La violence économique

L’exploitation financière désigne tout acte par lequel une personne en position de confiance fait une utilisation malveillante de l’argent ou des biens appartenant à une autre personne ou empêche celle-ci d’en obtenir. Un tel acte peut être commis par des membres de la famille, des soignants rémunérés, des voisins ou des professionnels. Voici des exemples d’exploitation financière : en recourant à la ruse, amener une personne à donner des objets qui lui appartiennent, refuser de donner à une personne l’argent nécessaire à l’achat de produits de première nécessité ou contrôler les revenus de cette personne.

Parmi les effets sur la santé, signalons :

  • l’anxiété, la dépression, la déloyauté;
  • le sentiment d’être emprisonné et la perte de l’estime de soi ;
  • émotionnelles ; la gêne, la honte, la culpabilité.

Chez les personnes âgées, les signes d’exploitation financière sont souvent confondus avec la maladie ou la perte de mémoire.

L’abus, la négligence et les mauvais traitements sont aussi de la violence.

On entend par abus, usage mauvais, injuste ou excessif d’une chose, d’un pouvoir ou d’un droit, tandis que la négligence et mauvais traitement sont des actes d’omission qui privent une personne des objets de première nécessité. Voici des exemples de négligence et d’abus: refuser de donner à manger et à boire, refuser de fournir des traitements médicaux, des lunettes ou l’aide nécessaire pour aller aux toilettes.

Parmi les effets sur la santé, signalons :

  • le mauvais développement physique, affectif et social;
  • la malnutrition, l’athrepsie (Dénutrition importante du nouveau-né entraînant un amaigrissement progressif et un affaiblissement généralisé.) et l’isolement;
  • les déficiences, comme la perte auditive et problème de la vue.

Les enfants, les personnes âgées et les personnes ayant des incapacités ou qui vit dans des centres de soins est plus susceptible d’être victime de négligence.

Quels sont les effets à long terme de la violence familiale ?

Toutes les formes de violence ont des conséquences des effets qui se prolongent dans le temps, bien après l’arrêt des dits incidents violents.

Exemples :

  • La négligence pendant l’enfance peut retarder la croissance, entraîner des problèmes de santé chroniques et des lésions au cerveau et perturber la croissance des os et des muscles.
  • Les bébés de mères qui ont subi des agressions sont plus susceptibles d’avoir un poids inférieur à la naissance; un faible poids à la naissance est souvent responsable de nombreuses maladies et incapacités chez les enfants.
  • Les enfants témoins de violence peuvent se replier sur eux-mêmes ou au contraire, devenir agressifs, ils peuvent aussi être anxieux ou maussades, ou être impulsifs et incontrôlables. Ils peuvent avoir du mal à faire confiance aux autres ou, en revanche, peuvent faire trop confiance aux gens.
  • Les jeunes qui quittent le domicile familial pour fuir la violence familiale seront exposés à l’itinérance, à la prostitution, aux activités sexuelles non protégées et aux gangs.
  • Les personnes ayant vécu une agression sexuelle présenteront un risque accru de développer des problèmes de santé liés à la reproduction, dont les infections, les maladies, les complications lors de l’accouchement et la dysfonction sexuelle (blocages dus au traumatisme).
  • Les enfants ainsi que les adultes qui ont été victimes d’agression/d’abus sont et seront plus vulnérables à l’alcoolisme, à la toxicomanie, au tabagisme, aux troubles de l’alimentation, à l’obésité grave, les maladies mentales comme ; la dépression, les pensées suicidaires et à la débauche sexuelle (prostitution, masochisme)

Il n’est pas rare de voir que d’autre relation de cause à effet entre des actes violents et leurs répercussions, en particulier lorsqu’il s’agit de mauvais traitement psychologique, alors ne négligé jamais la portée de vos paroles, soyez vigilants, car elles peuvent être très dommageables à long terme et changer la vie de quelqu’un.

Vous êtes préoccupé par la violence exercée sur un enfant ou un adulte, ou bien vous êtes victime de violence, alors n’attendez plus, allez chercher immédiatement de l’aide.

Je compte mettre à votre disposition quelques ressources que j’ai trouvées durant mon cheminement, cela dans un prochain article de mon blogue www.etre-mieux.ca, ces ressources s’adresseront autant aux victimes qu’aux personnes qui agissent dans la violence et qui veulent s’en sortir.

Voilà un début, pour en savoir encore plus, voici des bonnes références :
http://www.msss.gouv.qc.ca/sujets/prob_sociaux/violenceconjugale.php

http://www.securitepublique.gouv.qc.ca/ministere/publications-statistiques/sujets/publications-police/statistiques-violence-conjugale.html